PRÉ-VENTE Les vins oxydatifs secs. Ces vins célèbres encore méconnus et nouveaux.

27,00

192 p.

Format  21,5 x 24 cm

Date de parution : Printemps 2021

UGS : 1156 Catégorie :

Suivez la route des vins oxydatifs : de l’Italie avec Marsala en Sicile, avec Oristano en Sardaigne ; au Portugal, avec Madère ; en passant par la France, avec le Jura, le Vin jaune, la Catalogne Nord avec le rancio sec du Roussillon ; et l’Espagne, avec l’Andalousie, la Castille, la Navarre ; la Catalogne Sud avec ses sept régions de production ; jusqu’à la Hongrie et la Grèce.

Découvrez les processus d’élaboration des oxydatifs secs qui répondent à des typologies plus ou moins complexes. On pense d’abord au Jura avec son célèbre vin jaune. À l’autre extrême, on le verra, il y a la grande diversité des Jerez secs. Cette complexité andalouse est à la fois un handicap, car il faut pas mal de pédagogie pour la décrypter, et un atout car elle ouvre la gamme des choix. Tous les oxydatifs secs représentent en effet un autre rapport au temps, au lien intergénérationnel.

Retenez quelques clés pour comprendre les caractéristiques des vins oxydatifs secs : le temps (élaboration-vieillissement) / l’exposition à la suroxydation (soleil, absence d’ouillage, estufagem…) ou protégé de l’air sous un voile de levure / une certaine puissance / un goût spécifique et identifiable (sotolon). D’autres traits sont davantage dans la différenciation: fortification, couleur, voile…
Finalement, il manque souvent à tous ces vins oxydatifs secs de revenir dans la culture de consommation, en commençant par les régions où ils sont produits. Ils sont à la fois pour le vigneron un complément de revenu, une passion, une fierté, une diversité. Ils attirent l’intérêt des professionnels, par leur rareté, leur prestige, leurs particularismes. Ils pourraient dans le futur voir la gastronomie se les approprier, tant ils offrent aux cuisiniers de possibilités d’accords mets et vins, surtout quand les vins  classiques s’avèrent peu adaptés à l’accord.

Ils attirent l’intérêt des professionnels, par leur rareté, leur prestige, leurs particularismes. Ils pourraient dans le futur voir la gastronomie se les approprier, tant ils offrent aux cuisiniers de possibilités d’accords mets et vins, surtout quand les vins classiques s’avèrent peu adaptés à l’accord.