Trabucaires et frontières de Barcelone à Perpignan par le Vallespir

15,00

RAYMOND SALA

168 p.

14 cm x 22 cm

Date de parution : Décembre 2010

Existe en version catalane

UGS : 9782849741184 Catégorie : Auteur :

L’affaire des Trabucaires a marqué les esprits en Roussillon, de génération en génération, jusqu’à nos jours. Elle a fait couler beaucoup d’encre, aujourd’hui encore avec ce petit livre qui témoigne de la permanence d’un fait divers survenu sous la Monarchie de Juillet, dans les années 1844-1845, entre deux guerres carlistes.
Originaires du Principat, à la fois bandits de grands chemins et partisans de la cause carliste, les Trabucaires s’inscrivent dans l’histoire du bandolerisme catalan. La géographie et les événements politiques des années 1830-1840 font qu’ils appartiennent aussi au fait frontalier catalan entre Perpignan et Barcelone à cheval sur l’extrême frontière autour de Saint Laurent de Cerdans : une étape incontournable entre deux pôles proches et lointains liés par une origine commune et séparés par les vicissitudes de l’histoire.
L’affaire des Trabucaires entrée dans la légende prend sa vraie dimension à la lumière du dédoublement frontalier en Vallespir, plus particulièrement étudié, de part et d’autre de la « frontière-ligne » : à Perpignan de la Révolution à la Monarchie de Juillet, à Barcelone de la Guerra gran à la seconde guerre carliste dels Matiners.
Cette histoire comparée, exposée dans une première partie, permet de comprendre comment un simple fait divers est passé dans l’histoire, une mutation analysée dans une seconde partie. Une abondante iconographie illustre magistralement le propos.